Sociaux et recherche

26 juin 2013

La règle des tiers en photographie

Regle des tiers - appareil photo


J’entame avec ce billet une nouvelle série d’articles sur la composition en photo.
La première qui vient à l’esprit est la règle des tiers, un classique de chez classique.

Pour ne pas limiter la règle des tiers à « elle consiste à placer le sujet sur un point fort » je vais tacher d’aller plus loin, en étoffant l’article avec des exemples qui sortent du sentier de la photo, histoire d'illustrer les possibilité expressives de cette règle.

En conclusion je vous livre des conseils pratiques pour mettre en application la règle des tiers.




Résumé de l'article

Qu’est ce que la règle des tiers ?
Cette « règle » (disons plutôt ce principe) consiste à composer une photo en tenant compte de l’importance qu’a un découpage en 3 tiers pour la lecture de l’image.
En découpant une photo selon les tiers verticaux et horizontaux (les lignes fortes) on définit 9 zones et 4 points d’intersection (les points forts).

Pourquoi la règle des tiers est efficace ?
En gros, elle vous aider à « raconter une histoire », à sortir de l’aspect « neutre » d’une photo cadrée plein centre.

Quand appliquer la règle des tiers ?
Il n'y a pas de formule magique, mais on retrouve des cas classiques:
- Portrait: placer les yeux sur le tiers supérieur ou libérer 2 tiers en face du regard en format paysage
- Paysage: placer l'horizon sur le tiers haut ou bas
- Scène de vie: placer le sujet dans 1 tiers, son environnement dans les 2 autres
- Sujet en mouvement: garder 2 tiers libres dans le sens du mouvement

Comment cadrer en respectant la règle des tiers ?
On peut s’aider du quadrillage du viseur et des collimateurs d’autofocus.
Pour ne pas ruiner la mise au point on utilise le principe du « faire le point puis recadrer »

La règle des tiers règle n’est elle pas un frein à la créativité ?
Non, vous n’êtes pas une machine, cette règle ne doit pas être systématique.
La démarche est de la comprendre, l’utiliser volontairement puis de l’oublier... elle saura s’imposer à votre esprit lorsque opportun.





Présentation de la règle des tiers


La règle des tiers vous invite à considérer vos photos comme découpées en tiers horizontaux et verticaux :

Regle des tiers - Lignes de force et points forts
Lignes de force et points forts en paysage et en portrait, format 3:2.

  • Les lignes horizontales et verticales marquent les tiers, on les appelle lignes de force.
  • Les points aux intersections sont les points forts.

C’est John Thomas Smith qui le premier a formalisé cette règle, le principe est de laisser un tiers de l’image à un élément, les 2 autres tiers à un autre.
Élément au sens large, le plus souvent on oppose le sujet principal et son environnement, mais cela peut être une opposition de luminosité, de forme, de couleur, …



Exemples d'application


La règle des tiers ne se limite pas à la photo, on la retrouve dans la peinture, le cinéma, la pub,... c’est un principe puissant et très utilisé.

Je vous propose ici d’analyser quelques œuvres connues, pour vous familiariser avec cette règle.

Vous pouvez vous amuser à imaginer les même images mais cadrées plein centre, elles perdraient énormément en expressivité.


Exemples de règle des tiers en peinture


Partant d’une toile blanche, le peintre a tout loisir de composer ses peintures à sa guise, le recours fréquent à la règle des tiers prouve s’il en est besoin ses vertus esthétiques.

Regle des tiers - Van Gogh
"Champs de blés sous un ciel nuageux", Vincent van Gogh
Regle des tiers - Analyse - Van Gogh
Ce paysage signé Van Gogh est un cas typique d’utilisation de la règle des tiers, on a une opposition :
  • De sujet : le ciel sur les 2 tiers du haut, le sol sur le tiers inférieur
  • De couleur : bleu contre vert

Ici c’est le ciel qui est mis en avant, avec une place spéciale pour le gros nuage dans le tiers haut-gauche.


Regle des tiers - Toulouse Lautrec
"Le baiser dans le lit", Toulouse Lautrec
Regle des tiers - Analyse -Toulouse Lautrec
Dans cette peinture de Toulouse Lautrec c’est le sujet (le baiser) qui est mis sur un point fort.
L'environement (le lit) encadre les personnages selon les tiers droit et bas.

On a une double opposition: de sujets et de couleurs.


Exemples de règle des tiers au cinéma


Règle des tiers - Drive
"Drive", Nicolas Winding Refn
Regle des tiers - Analyse - Drive
Cet image est extraite de Drive, ici le regard suit la ligne de force du haut, le bras épouse le tiers inférieur, l'oeil est placé sur un point fort.

L’image se lit de gauche à droite, le regard du spectateur suit celui de l’acteur, dirigé vers la route.


Regle des tiers - Full metal jacket
"Full metal jacket", Stanley Kubrick
Regle des tiers - Analyse -Full metal jacket
Vous avez le bonjour du soldat Baleine, dans Full Metal Jacket.

Placer le personnage à droite permet de jouer avec la ligne de fuite qui se conclue sur le tiers gauche. Ici aussi le regard est centré sur un point fort.
Il y a également un contraste de luminosité, le tiers de droite étant plus lumineux que les 2 autres tiers.


Exemples de règle des tiers en photo


Vous pouvez regarder les galeries des plus grands photographes, ils n'hésitent pas à exploiter cette règle.


Regle des tiers - Robert Capa
"Mort d'un soldat républicain", Robert Capa
Regle des tiers - Analyse - Capa
Dans cette célèbre photo Capa a choisi de placer le personnage sur le tiers gauche, la tête (et donc l’impact de balle supposé) sont positionnés sur un point fort.

La partie de droite est vide, nous laissant imaginer la trajectoire de la balle.

Le sol occupe un tiers de la photo, l’importance est donnée au ciel.


Regle des tiers - Willy Ronis
"Les amoureux de la bastille", Willy Ronis
Regle des tiers - Analyse - Ronis
Tout comme pour les protagonistes la ville est offerte à notre regard, en mobilisant les deux tiers droit.
La rambarde se contente du tiers inférieur.
Ici aussi il y a une répartition de la luminosité selon les tiers.


Nuristan Province, Afghanistan, Steve McCurry
Regle des tiers - Analyse - McCurry
Un portrait par Steve McCurry, spécialiste s’il en est.

En mode portrait donc, avec les yeux vers la ligne forte du haut (pas tout à fait SUR la ligne, mais la règle des tiers n’est pas au cm près).


Regle des tiers - David Burnett
Olympic Baseball: the last year as an Olympic event, David Burnett
Regle des tiers - Analyse - Burnett
Je termine avec une photo de Burnett, l’action est localisé dans le tiers bas-gauche, le sujet est placé sur un point fort, on a un découpage sol/ciel à 1 tiers / 2 tiers.
A noter l'utilisation d'un objectif à bascule, la zone de netteté est limitée au sujet, ce qui ne gache rien.



Un premier constat : pas la peine d’être géomètre pour utiliser la règle des tiers, elle reste une indication qui peut souffrir d’approximations sans nuire à la photo, n’oubliez pas que c’est l’œil qui décide, pas le cerveau.



Des applications typiques de la règle des tiers


La règle des tiers s’applique naturellement dans des cas très « typés ».


Paysage

paysage et regle des tiers
L’idée est de placer l’horizon sur un tiers, le tiers inférieur pour mettre en avant le ciel, le tiers supérieur pour mettre en avant la terre.

A noter que de ne pas centrer l’horizon peut vous amener des problèmes de déformation au grand angle, qui exagère les perspectives.


Portrait

portrait et regle des tiers
Dans le cas d’un profil choisir de placer le visage sur le tiers gauche donne l’impression que le sujet est penché sur son avenir, sur le passé avec le tiers droit. Tout ça parce-qu’une photo se lit de gauche à droite.

Dans le cas d'une photo en format portrait, typiquement, les yeux sont mis sur le tiers du haut.


Scène de vie

scene de vie et regle des tiers
Très utile si vous voulez mettre en valeur le sujet et son environnement, il faut placer votre sujet sur un tiers voir sur un point fort et profiter des 2 autres tiers pour développer le contexte.


Sujet en mouvement

sujet en mouvement et regle des tiers
Lorsqu'un sujet est en mouvement il est fort appréciable de laisser du champ libre dans la direction du mouvement, dans notre esprit le personnage va s’y déplacer, ceci accentue la dynamique de l’image.
Classiquement le sujet occupe un tiers de l'image, l'espace dans la direction de son mouvement occupe les 2 tiers restants.



La règle dans la pratique


Le photographe expérimenté n’a pas vraiment besoin de repères visuels pour jouer avec les tiers, avec le temps les choses deviennent intuitives.

C’est au débutant que ce paragraphe est dédié.


En premier lieu vous pouvez vérifier si le viseur, ou l’écran, de votre appareil photo propose d’afficher une grille, si oui il est probable qu’il propose une grille en tiers (c’est le cas pour les compacts et les bridges, les reflex n’ont généralement pas ce genre de gadget).
Il vous suffit alors de l’activer et de l’utiliser comme aide au cadrage.
Affichage d'une grille des tiers à l'écran


Si vous n’avez pas une telle grille vous pouvez utiliser les collimateurs d’autofocus et/ou la délimitation de la zone d’autofocus.
Pour savoir où se situent les tiers dans votre viseur je vous ai mis à disposition une grille au format 3:2 ou 4:3, affichez la en plein écran et visez avec votre reflex, vous savez maintenant où sont ces fameux tiers.

Voici par exemple la position des lignes de force pour les Canon 650D et Nikon D7000:
lignes de force Canon 650D Nikon D7000
Position des lignes de force par rapport aux collimateurs



Une des difficultés pour appliquer la règle est de ne pas gêner la mise au point, on peut souhaiter faire la map avec un collimateur en croix qui ne sera pas forcément au niveau du sujet, on peut également choisir de fortement décentrer le sujet, même au-delà de la zone d’autofocus.
Dans ce cas il vous faudra faire le point, bloquer l’autofocus avec le bouton dédié (fonction "AF lock"), recadrer puis finalement déclencher.
memorisation de la mise au point
Exemples de boutons de mémorisation de la mise au point



Un dernier mot


Le mot « règle » est violent, en fait ce n’est pas une règle mais une astuce, une technique, un conseil.

L’idéal est de jouer avec, de la repérer dans les photos que vous appréciez, de faire tout un tas de tests en exploitant ce principe, puis de ne plus trop y penser… une fois votre œil habitué la règle des tiers saura s’imposer au bon moment.



Dernière mise à jour le:
par Pierre LPEF