Sociaux et recherche

4 janv. 2013

Ouverture, vitesse et ISO: le triangle d'exposition


triangle exposition - ouverture vitesse ISO
L'exposition est symbolisée par la surface du triangle


Un grand classique, une base de la photographie: comment gérer l'exposition avec l'ouverture du diaphragme, la vitesse d'obturation et la sensibilité ISO.

Nous allons voir la nature et l'influence de chacun de ces réglages, un calculateur permet de jouer avec chacune de variables, pour comprendre leur impact.



Résumé de l'article


Qu’est-ce que le triangle d’exposition ?
Une manière de nommer le lien entre l’exposition d’une photo et le trio ouverture, vitesse et sensibilité ISO.

Quelles sont les unités pour mesurer l’exposition d’une photo ?
EV, IL, Stop ou LV : les noms sont différents mais la signification est la même : si la valeur double alors la quantité de lumière/l’exposition double.

Quelle est l’influence des trois paramètres du triangle d’exposition ?
Pour augmenter l’exposition on peut :

  • Augmenter l’ouverture (f/ petit chiffre)

  • Augmenter la sensibilité (grand chiffre ISO)

  • Diminuer la vitesse (1/petit chiffre)

Et inversement pour diminuer l’exposition.

Pourquoi éviter les valeurs extrêmes de ces paramètres ?
Une grande ouverture implique une très courte profondeur de champ
Une grande valeur d’ISO fera apparaître du bruit
Une faible vitesse entraîne du flou de bougé






Simulateur




L'exposition


Gérer l'exposition revient à contrôler la quantité de lumière qui va être utilisée pour créer l'image finale.
Si cette quantité est faible alors l'image sera sous exposée, si elle est trop élevée la photo sera sur exposée.

photo sous exposee - exposition correcte - sur exposee
La même photo sous exposée, correctement exposée et sur exposée. L'histogramme en témoigne.

L'unité utilisée pour mesurer cette quantité est l' EV (Exposure Value) ou IL en français (Indice de Lumination) on parle également de LV (Light Value) ou de stops, tous ces termes sont synonymes.

Incrémenter de  +1EV revient à doubler la quantité de lumière.

On peut définir l'intensité lumineuse d'une scène, plus elle est lumineuse et plus son EV est grand, le tableau suivant résume des cas classiques:

ScèneLuminosité (EV)
Nuit noire-15
Pleine lune-3
Ville la nuit3
Église5
Intérieur d'une maison7
Las Vegas la nuit8
Temps nuageux10
Coucher de soleil11
Ciel Voilé13
Grand soleil15
Grand soleil à la mer / à la neige16

Les capteurs ont également une plage dynamique restreinte (la différence entre les détails les plus sombres et les plus lumineux que le capteur peut enregistrer) les meilleurs capteurs vont jusqu'à 14.5EV.

L'art de l'exposition consiste à "faire rentrer" la dynamique de la scène dans celle du capteur.

Le curseur dans le viseur de votre appareil qui se balade de -3EV à +3EV indique la valeur de l'exposition de votre image, l'idée est d'avoir une exposition correcte, à 0EV.



L'ouverture du diaphragme


ouverture diaphragme
3 exemples d'ouverture du diaphragme


Explication


Le diaphragme est un "trou laissant passer la lumière dans l'objectif" qui peut être plus ou moins grand.
Son diamètre module la quantité de lumière qui va aller jusqu'au capteur.
Ce diamètre est noté f/N, avec f la longueur focale de l'objectif et N la valeur de l'ouverture.
Exemple: ouverture f/5.6 pour un 50mm => diamètre du diaphragme = 50/5.6 = 8.9mm.


Vocabulaire


On ne parle pas du diamètre du diaphragme mais de N, c'est peu intuitif au début mais on s'y habitue vite.

  • Amener beaucoup de lumière au capteur = diaphragme très ouvert = f/petit chiffre, par exemple f/1.8
  • Amener peu de lumière au capteur= diaphragme très fermé = f/grand chiffre, par exemple f/11


Incrément et valeurs usuelles


Lorsque la surface de l'ouverture double alors la sensibilité double.
La surface d'un cercle valant pi x R² on double la sensibilité en passant de f/N à f/( N/1.41 )
Exemple: passer de f/5.6 à f/4.
Les valeurs des différentes ouvertures possibles sont définies pour que l'on évolue en 1/3 d'EV en passant d'une valeur d'ouverture à la suivante.
Les objectifs courants ont une plage d'ouverture allant de f/1.8 à f/22. Les objectifs haut de gammes peuvent plus ouvrir: f/1.4, f/1.2 voir moins (Stanley Kubrick a utilisé un 50mm f/0.7 emprunté à la NASA pour tourner certaines scènes de Barry Lyndon).

Ci dessous les valeurs d'ouverture par 1/3 d'EV, de la moins lumineuse vers la plus lumineuse:

0 EV +1 EV +2 EV +3 EV +4 EV +5 EV
f/45f/42f/36f/32f/29f/25f/22f/20f/18f/16f/14f/13f/11f/10f/9f/8f/7,1f/6,3
+6 EV +7 EV +8 EV +9 EV +10 EV +11 EV
f/5,6f/5f/4,5f/4f/3,5f/3,2f/2,8f/2,5f/2,2f/2f/1,8f/1,6f/1,4f/1,2f/1,1f/1f/0,9f/0,8


Autre influence


Augmenter l'ouverture diminue la profondeur de champ, on risque de ne pas avoir une zone de netteté suffisamment grande par rapport à la taille du sujet.

Les performances de l'objectif dépendent également de l'ouverture, à des valeurs trop grandes ou trop faibles on se heurte aux problèmes d'aberration chromatique et de diffraction.



La vitesse d'obturation


obturateur vitesse exposition
Le temps d'ouverture de l'obturateur contrôle la durée d'exposition


Explication


C'est le temps durant lequel le capteur est exposé à la lumière, par abus de langage on parle de vitesse.
C'est facile à comprendre: plus ce temps est long et plus on le capteur recevra de lumière.
La vitesse s'exprime sous la forme 1/S sec (S pour Speed).
Si le temps est supérieur à la seconde alors on oublie la barre de fraction, exemple: 2" pour 2 secondes.


Vocabulaire


Une ambiguïté vient du fait que l'on peu parler de durée ou de vitesse d'exposition:

  • Amener peu de lumière au capteur = grande vitesse = courte durée d'exposition = 1/grand chiffre, par exemple 1/1000 sec
  • Amener beaucoup de lumière au capteur = faible vitesse = longue durée d'exposition = 1/petit chiffre , par exemple 1/5 sec


Incrément et valeurs usuelles


Lorsque le temps d’exposition double alors l’exposition double.
Exemple: passer de 1/1000 à 1/500

Ci dessous les valeurs par 1/3 d'EV, de la vitesse qui expose le moins vers celle qui expose le plus:

0 EV +1 EV +2 EV +3 EV +4 EV +5 EV
1/80001/64001/50001/40001/32001/25001/20001/16001/12501/10001/8001/6401/5001/4001/3201/2501/2001/160
+6 EV +7 EV +8 EV +9 EV +10 EV +11 EV
1/1251/1001/801/601/501/401/301/251/201/151/131/101/81/61/51/41/31/2,5
+12 EV +13 EV +14 EV +15 EV +16 EV +17 EV
1/21/1,61/1,31"1,3"1,6"2"2,5"3"4"5"6"8"10"13"15"20"25"


Autre influence


Augmenter le temps d'exposition augmente le risque de flou de bougé et de flou de mouvement du sujet.



La sensibilité ISO


ISO electronique D800
C'est l’électronique qui gère la sensibilité ISO


Explication


Comme au temps de l'argentique et de la sensibilité de la pellicule, la sensibilité ISO représente la sensibilité du capteur à la lumière.
Pour une même intensité lumineuse une sensibilité élevée va donner une image plus exposée.
Techniquement, le signal issu du capteur est plus ou moins amplifié.


Vocabulaire


  • sensibilité élevée = haut ISO, par exemple 3200 ISO
  • sensibilité faible= faible ISO, par exemple 100 ISO


Incrément et valeurs usuelles


Lorsque la valeur ISO double alors la sensibilité double.

De nos jours, la valeur ISO commence souvent à 100 (plus rarement à 50).
Les valeurs possibles sont encadrées par une norme ISO 12232:2006, par incrément de 1/3 EV, comment indiqué ci dessous du moins vers le plus sensible:

0 EV +1 EV +2 EV +3 EV +4 EV +5 EV
25324050648010012516020025032040050064080010001250
+6 EV +7 EV +8 EV +9 EV +10 EV +11 EV
1600200025003200400050006400800010000128001600020000256003200040000512006400080000
+12 EV +13 EV
102400128000160000204800256000320000


Autre influence


Il y a une valeur optimale de sensibilité ISO par appareil: la valeur la plus basse, en dessous (et surtout au dessus) les performances du capteur se détériorent: moins de dynamique, moins de couleurs et surtout plus de bruit en haut ISO.



Analogie


Histoire de marquer les esprits je vous propose une analogie qui sent bon les vacances en famille au camping de Palavas-les-flots.

L'exposition de la photo correspond au coup de soleil que vous aurez à la fin d'une journée de bronzette.

L'ouverture va donc être la quantité de tissu qui protège votre peau, un nudiste est à l'ouverture maximale, un gamin avec t-shirt + bob sur la tête ferme beaucoup son diaphragme.

La vitesse correspond au temps passé à la plage, une bronzette de 15 minutes correspond à une courte durée d'expo, une journée entière à rôtir correspond à une longue expo.

Finalement c'est votre type de peau qui joue le rôle des ISO par exemple un roux sera très sensible.


Voilà, la prochaine fois que vous verrez un allemand en slip toute la journée à la plage vous pourrez dire qu'il est à 1600ISO, f/2, 1/10sec.



Calculateur


Je vous invite à jouer avec les différents réglages possibles, pour bien finir de tout assimiler.
Vous pouvez choisir l'intensité lumineuse de la scène et modifier les paramètres.
Le résultat est l'exposition de la photo, 0 correspond à un cas parfait, les valeurs négatives indiquent une image sous exposée, à l'inverse des valeurs positives.
Vous pourrez également vérifier la "règle du sunny f/16" qui dit que l'exposition est (à peu près) correcte en plein soleil à une ouverture de f/16, une sensibilité ISO de X et une vitesse de 1/X (par exemple 100ISO et 1/100).

Calcul de l'exposition

Scène:
ISO:
Vitesse:
Ouverture:
Valeur de l'exposition =



Dernière mise à jour le:

48 commentaires:

  1. Bonjour Pierre,
    Bien, ton blog ! Et ce calculateur est dans mes favoris.

    Petite rectification pour les puristes: "IL" signifie "Indice de lumination". Mais j'aime autant EV, ça a le mérite d'être clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, et pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus entre la luminance et l'intensité lumineuse, je vous conseille ce lien : http://www.blog-couleur.com/?Qu-est-ce-que-la-luminance

      Supprimer
  2. Oh purée, merci d'avoir relevé, c'est corrigé
    ..je vais le copier 100 fois tiens

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ta comparaison avec l'allemand en slip!!! Continue!!! Allez hop dans les favoris!

    RépondreSupprimer
  4. Super Pierre, cet article.
    Très clair la comparaison avec le mec en train de bronzer. J'aime beaucoup aussi le calculateur et j'aimerai bien l'avoir sur mon iphone. J'ai compris que je n'osais pas assez pousser les ISO pour m'éviter le flou de bougé en intérieur puisque je ne peux pas descendre la vitesse.
    Mille merci
    Claudine

    RépondreSupprimer
  5. Merci Pierre,
    Grace à toi je ne verrai plus jamais mes collègues allemands de la même manière ;)
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  6. super, je cherchais justement un calculateur pour avoir une idée de ce que je pouvais gagner avec f1.4 en comparaison d'un f1.8 à plus grand capteur notamment pour monter les iso. Ce calculateur m'a bien aidé ;)

    RépondreSupprimer
  7. Beau travail, merci

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,
    moi, à mes étudiants, je donne comme analogie la cuisson d'une crêpe sur une cuisinière à gaz :

    - la duse qui contrôle le débit du gaz (la lumière) est la diafragmme
    - le temps de cuisson est la vitesse d'obturation
    - et le beurre c'est le ISO

    Donc la crêpe est ou bien cuite, ou brulée (sur-ex), ou pas bien cuite (sous-ex).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bin moi ça m'enbrouille dvantage :-/

      Supprimer
    2. ça doit être un truc de Breton ;-)

      Supprimer
  9. bonjour,
    Super blog, merci pour le partage...

    RépondreSupprimer
  10. "Diminuer le temps d'exposition augmente le risque de flou de bougé"
    Ce n'est pas plutôt "augmenter le temps" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien vu, j'ai inversé diminuer/augmenter ou temps/vitesse, au choix.

      je corrige, merci.

      Supprimer
  11. Bonjour,

    Tout d'abord, je voulais vous remercier pour ces explications et pour le travail en général fournit sur le blog. C'est à la fois pratique et pédagogique : tout à fait ce qu'il me faut ;)

    J'ai une question sur le calcul de l'exposition et tout particulièrement concernant les valeurs du tableau de luminosité en fonction des scènes.
    Si j'ai bien compris, pour calculer l'exposition d'un cliché, il faut prendre la valeur initiale de la luminosité de la scène à laquelle on ajoute les EV générées par les réglages de l'ouverture du diaphragme, de la vitesse d'obturation et de la sensibilité ISO.
    Lorsque je prends comme scène une ville la nuit (+3EV), une sensibilité de 100 ISO (+2EV), une vitesse de 1/250 seconde(+5EV) et une ouverture de f/4 (+7EV), le calculateur d'exposition me donne la valeur de -9EV alors que si je le calcule manuellement, j'obtiens +20EV (3+2+5+7=20).
    Et lorsque que je rentre scène ville la nuit (+3EV), ISO 25 (+0EV), vitesse 1/8000 (+0EV) et ouverture f/45 (+0EV) le calculateur me donne -23EV alors que je pensais obtenir +3EV
    Mes questions sont les suivantes:
    - Pour avoir une exposition correct, l'objectif est-il d'avoir 0EV au final?
    - Est ce que les valeurs de luminosité des différentes scènes sont données pour une sensibilité ISO donnée? Sinon, quelle est la bonne règle de calcul?

    Merci d'avance pour les réponses et merci encore pour toutes ces explications

    Sébastien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      en fait c'est la notation des EV dans les tableaux qui prête à confusion: elle est relative à la première valeur du tableau qui est toujours à 0EV.

      dans l'absolu on considère que les valeurs suivantes sont à 0EV:
      ISO=100, vitesse=1sec et ouverture =f/1.

      il faut ensuite ajouter ou retrancher 1/3EV par incrément, on a alors:
      100ISO=0EV, 1/250=-8EV, f/4=-4EV

      et on a bien 3+0-8-4=-9EV

      "Pour avoir une exposition correct, l'objectif est-il d'avoir 0EV au final?"
      Oui.

      "Est ce que les valeurs de luminosité des différentes scènes sont données pour une sensibilité ISO donnée? Sinon, quelle est la bonne règle de calcul?"
      Elles sont données pour 100ISO, 1" et f/1, ou un trio équivalent (par exemple 200ISO, 0.5sec et f/1).

      Supprimer
    2. Bonjour Pierre ;
      j'ai suivi la discussion et notamment sur le mode de calcul mais ma question est que : Est ce que les valeurs suivantes sont toujours à 0EV: ISO=100, vitesse=1sec et ouverture =f/1. et c'est sur ces valeurs qu'on se base pour le calcul .

      sinon comment détermine t on les valeurs (ISO , vitesse , Ouverture ) à 0EV ???

      merci d'avance

      Supprimer
    3. bah en fait on s'en fiche un peu, l'idée est d'adapter le traingle d'expo aux conditions de lumière.

      100ISO, 1sec, f/1 = 0EV c'est plus un repère qu'autre chose, avec ces valeurs l'expo sera correcte uniquement pour UNE valeur de luminosité.

      Supprimer
  12. Bonjour,

    Merci pour ces précisions, c'est plus clair pour moi maintenant.

    Je vais continuer à approfondir mes connaissances en parcourant le blog.

    Merci encore pour tous ces articles.

    Sébastien

    RépondreSupprimer
  13. comment se positionner pour un nikon d 5000 pour faire des photos d'un oiseau ou avion, dans le ciel car en position sport et en rafale mon objectif cherche et lorsqu'il se positionne j'appuis sur le déclancheur et cela ne prends pas.Je suis embêté de ne pas pouvoir faire du shooting lorsque je suis face au ciel ou trop de lumière aussi en extérieur.
    Pouvez-vous me donner une solution a mes problèmes?
    Merci d'avance
    THIERRY.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, c'est au niveau de l'autofocus qu'il y a un réglage à faire, si l'appareil ne déclenche pas c'est parce qu’il n'arrive pas à faire la mise au point.

      Mettez vous en mode AF-C: la mise au point se fait en permanence lorsque le déclencheur est à mi-course.
      Utilisez le mode "zone AF sélectif" pour faire la mise au point en s'aidant d'un seul collimateur, voir "zone AF dynamique" si le sujet est susceptible de sortir du collimateur durant la mise au point.

      Supprimer
  14. Bonjour Pierre et merci bcp pour ce partage.
    J'adorerai avoir votre calculette sur android/iphone, ce serait vraiment top !!! Cela existe ?

    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci

      j'y bosse !

      mais c'est long (je m'improvise programmeur) et cher (apple fait payer une licence).

      Je pense finir d’ici la fin de l'année (en fait je suis en train de développer un gros soft avec simulateur d'appareil photo, simulateur des phénomènes optiques,.. qui intègre la "calculette d'exposition").

      Supprimer
    2. Merci Pierre !

      ça c'est un retour rapide ;-)

      Génial, je vous suis de près... et m'en réjouis de voir le résultat.

      Yes, apple fait payé une licence, et c'est pour cela qu'on y trouve de Apps de qualité (meme les gratuites le sont)... Android: ya de tout et du n'importe quoi...bref.

      Bon courage Pierre, vous êtes genial et MERCI beaucoup pour votre partage et site ;-)

      A bientot.

      Fabienne

      Supprimer
  15. à moi
    Bonjour, Merci Beaucoup pour tout ceci !

    J'ai juste une et une seule question :

    Comment mesure t'on la Luminance d'une scène ? D'où viennent les valeurs exposées dans le premier Tableau ? Comment les a t'on calculées/mesurées par rapport aux luminances des différentes scènes ?

    J'espère que quelqu'un saura me répondre.
    Merci d'avance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour AurèL,

      en fait tout vient de la convention: 0EV = 100ISO - f/1 - 1sec.
      à partir de là, si une scène demande par exemple 100ISO - f/1 - 1/2sec pour être correctement exposée alors elle est à +1EV

      Les valeurs du tableau sont des classiques, que l'on retrouvait au dos des boites de pellicules.

      Supprimer
    2. bonsoir pierre je n'ai tjrs pas compris comment appliquer la regle de iIL sur le nikon d300s ne sappliquetil pas automatiquement
      merci

      Supprimer
    3. bonjour.

      si, c'est automatique hors mode manuel.

      Supprimer
  16. Bravo pour votre blog et surtout pour la clarté pédagogique de vos explications. Je suis photographe pro diplômé de l'ENLL il y a ... un paquet d'année (au temps ou un bac+2 suffisait faire des images correctes lol) et ça me fait plaisir de voir comment vous expliquez simplement les choses.

    RépondreSupprimer
  17. Est ce que tous ces réglages fonctionnent sur les appareil photo bridge ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, le principe est commun à tous les appareils photo.
      seule nuance: certains ne permettent pas de faire tous les réglages possibles, mais les bridges sont généralement assez exhaustifs.

      Supprimer
  18. Super ce site! je fait mes premiers essais en argentique ,le coté labo à la breaking bad peu être. Et j'ai une question:
    Etant donné que mon agrandisseur à un diaphragme ,est ce que je peux prendre une photo en réglant la vitesse et la sensibilité sur une valeur d'ouverture de diaphragme qui me convient pour sa profondeur de champ et ensuite avoir l'exposition voulue au tirage?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      je n'ai pas la moindre expérience de tirage argentique mais j'imagine que l'on le ne peut pas trop rattraper l'expo en labo.
      à voir avec des gens d'expérience, mais ils se font de plus en plus rare

      PS: la bise à Heisenberg

      Supprimer
    2. Bonjour,

      J'ai aussi mis cette page en favori, il y a trois semaines: je reviens assez souvent sur cette page pour expérimenter le calculateur.
      ....ça m'a aidé à me rendre compte par ex. du gain ( ouverture / vitesse/iso...) donné par un vieil FD 50 mm par rapport au zoom de mon kit : la théorie de ce calculateur est très proche de mes expérimentations !
      Merci beaucoup !


      Bravo, en tous cas, pour ces explications et ce calculateur !
      Jean-Michel

      ( ps: par curiosité: le calculateur utilise une équation avec une base de type de luminosité? ...est-il possible de connaître cette équation?)


      Supprimer
    3. Bonjour,

      de mémoire: ce n'est pas une équation mais juste des incréments de +/-0.333 EV à chaque changement de valeur.

      Supprimer
  19. Génial mais il manque le paramètre de la taille du capteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la taille du capteur n'entre pas en compte (si ce n'est que vous serez limité pour monter dans les ISO avec un petit capteur)

      Supprimer
  20. Génial
    Je viens de réaliser que le diamètre du diaff de mon 300/2.8 est considérablement plus grand que celui de mon 50/2.8 ce qui n’est pas étonnant si je souhaite que la quantité de lumière soit la même.
    bravo et merci

    RépondreSupprimer
  21. Merci, très clair ! Petite question : sur un boitier APS-C récent tel que le Nikon D7100, peut-on vraiment voir la différence de dynamisme, de qualité, entre 100 et 400 ISO, voire entre 100 et 800 ISO ou plus encore entre 100 et 1600 ISO ? (D'après les tests que j'ai lu, jusqu'à 1600 on est au top, mais est-ce vrai pour un oeil exigeant ?)

    RépondreSupprimer
  22. Plus faible sera la valeur iso et meilleur sera la qualité de votre cliché. Du temps de l'argentique la base classique etait 100 iso et je realisais parfois des clichés avec des pelicules de 25 ASA pour des images tres fouillées. On appelait cela le "piqué" à ne pas confondre avec la nettetté. La problematique reside dans le fait qu'une faible valeur iso necessite beaucoup de lumiere pas toujours omnipresente selon la scene. On peut alors augmenter l'ouverture du diaph au risqué de creer un effet de netteté partielle et de limiter la profondeur de champ. Tout depend de la lumiere que vous avez et du sujet que vous photographiez. Lorsque il manqué de la lumiere, on peut "tricher" artificiellement en augmentant la sensibilité du capteur àl la lumiere. A l'extreme, c'est a dire dans des valeurs elevées d'iso un phenomene de mouchetage, parasitage, neige, effet grains de sable apparait sur l'image. Elle est evidemment de moins en moins piquée au fur et à mesure que l'on augmente l'iso. Ainsi deux solutions se presentent toujours : on peut compenser la lumiere manquante en augmentant le temps de pose sans toucher à l'iso mais au risque de bouger et donc de creer un flou (diminution de la nettetté) ou augmenter l'iso (avoir un resultat moins fouillé) et avoir un temps de pose plus rapide. Cela est souvent une affaire de compromise et depend egalement de votre situation de photographe. Preferez toujours un iso faible si vous avez assez de lumiere ou si vous pouvez poser (immobiliser sur pied) votre appareil afin d'avoir un temps de pose superieur sans bougé au final. La quantité de lumiere entrante est egalement conditionnée par l'ouverture de votre diaphragme. Plus le chiffre est faible plus il est ouvert et plus de lumiere atterira sur votre capteur à autres reglages identiques. Comme les valeurs vitesse, ouverture et iso doivent s'equilibrer afin que vous n'ayiez ni surexposition ni sous expositional faudra dans le cas d'une plus grande ouverture diminuer le temps de pose, c'est a dire augmenter la vitesse de la prise de vue. Notez pour finir que la variation de l'ouverture aura une incidence importante sur votre profondeur de champs. Pour revenir aux iso notez egalement que de nombreux appareils possedent des traitements numeriques additionnels qui corrige l'effet grain de sable en valeur iso elevé. Le mieux est de realiser une serie de clichés identiques avec des valeurs differentes d'iso, d'ouverture et de vitesse pour mieux reellement vous render compte du résultat.

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  24. Merci beaucoup pour ce site très enrichissant, passionné et passionnant ;-)

    RépondreSupprimer
  25. Merci beaucoup pour ton partage et sa clarté. Et pour le calculateur > en favori. Merci et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour, je possède le canon 70D et récemment , je me suis fait plaisir avec le 85mm f1.2 ( ce qui m'a value de faire beaucoup, beaucoup d'heures supps ..) Je n'arrive pas à prendre de photos sur une journée ensoleillée passée 8h30 à f/1.2 je suis toujours en surexpo. En mode AV à f/1.2 ma vitesse clignote à 1/8000 et malgré un réglage de d'IL à moins 3 , le mode iso auto est à 100 , je suis en surexpo. Impossible donc pour moi de prendre une photo à f/1.2 en plein jour?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez utiliser un filtre ND variable 2 à 400 qui résoudra ce problème

      Supprimer
  27. Après quelques compact , je suis passé à un hybride (et les ciels ont des détails de nuages!) et bien sur , je vais essayer d'apprivoiser la chose ; je vais relire plusieurs fois pour bien comprendre ; mais une question sur les ISO ; j'ai vu sur DXO la formule et les relevés ; les ISO annoncés par les fabricants peuvent varier de beaucoup avec les ISO mesurés ; d'ailleurs , la notion est un peu délicate ,jugée par la saturation du capteur ; mais bon , je continue tout de même

    RépondreSupprimer
  28. Après quelques compact , je suis passé à un hybride (et les ciels ont des détails de nuages!) et bien sur , je vais essayer d'apprivoiser la chose ; je vais relire plusieurs fois pour bien comprendre ; mais une question sur les ISO ; j'ai vu sur DXO la formule et les relevés ; les ISO annoncés par les fabricants peuvent varier de beaucoup avec les ISO mesurés ; d'ailleurs , la notion est un peu délicate ,jugée par la saturation du capteur ; mais bon , je continue tout de même

    RépondreSupprimer

par Pierre LPEF